Le drame de la Cordillère des Andes, un crash aux conséquences inavouables

·1 min de lecture

Dans cet épisode, nous allons vous parler des 16 hommes qui ont survécu plus de deux mois dans des conditions extrêmes. Après le crash de leur avion dans la Cordillère des Andes, ils se sont retrouvés perdus dans un désert de neige, sans nourriture, sans moyen de communication. Et très vite, les autorités ont abandonné les recherches, les chances de retrouver des survivants étant trop faibles. Livrés à eux-mêmes, ces hommes ont dû repousser leurs limites pour rester en vie, jusqu’à commettre l’inconcevable… Leur surnom : les rescapés de la Cordillère des Andes. Entre miracle et horreur, découvrez leur True Story.

Un match qui s'annonçait bien

12 octobre 1972, aéroport de Montevideo, Uruguay. Les joueurs de l’équipe de rugby locale, les Old Christians, attendent leur avion. Ce ne sont que des amateurs, mais ils ont un bon niveau. Leur prochain match va même se jouer de l’autre côté du continent sud-américain, à Santiago du Chili. Pour l’occasion, ils ont loué un petit avion de ligne.

Une histoire incroyable à écouter dans ce podcast.

Pour découvrir d'autres récits passionnants, cliquez ci-dessous :

La Dame Blanche, une légende urbaine plus vraie qu’on ne le pense

Bertha von Suttner, la première femme devenue Nobel de la paix

L'affaire du pain maudit, ou quand tout un village vire à la folie

Ecriture : Karen Etourneau

Réalisation : Célia Brondeau

Voix : Andréa Brusque

Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

Découvrez le podcast sur Bababam

A écouter aussi :
La Dame Blanche, une légende urbaine plus vraie qu’on ne le pense
Bertha von Suttner, la première femme devenue Nobel de la paix
L'affaire du pain maudit, ou quand tout un village vire à la folie

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles