Draghi prend la tête d'un gouvernement élargi en Italie

·1 min de lecture
DRAGHI PREND LA TÊTE D'UN GOUVERNEMENT ÉLARGI EN ITALIE

ROME (Reuters) - L'ancien président de la Banque centrale européenne Mario Draghi a accepté vendredi, lors d'un entretien avec le président Sergio Mattarella, de diriger un nouveau gouvernement en Italie.

La composition de son cabinet, dévoilée dans la foulée, illustre sa volonté de mélanger "technocrates" et "politiques" au sein d'un gouvernement élargi soutenu par un large spectre, du centre gauche à la droite dure.

Côté politique, Luigi di Maio, chef de file du Mouvement 5 Etoiles, conserve le portefeuille des Affaires étrangères, tandis que Giancarlo Giorgetti, haut responsable de la Ligue, est nommé à l'Industrie, et qu'Andrea Orlando, du Parti démocrate, récupère le ministère du Travail.

Côté "techniciens", Luciana Lamorgese reste à la tête du ministère de l'Intérieur, Daniele Franco, numéro deux de la Banque d'Italie, hérite du ministère de l'Economie et Roberto Cingolani, un physicien spécialiste de l'intelligence artificielle, est désigné à la tête d'un nouveau ministère de la Transition écologique.

Le nouveau gouvernement sera investi samedi, les débats à la Chambre des députés et au Sénat pourront reprendre en début de semaine prochaine lorsque Mario Draghi présentera son projet politique avant les votes de confiance, qui s'annoncent comme des formalités.

(Crispian Balmer; version française Jean-Stéphane Brosse)