«Drag Race France» : comment la série a-t-elle séduit au-delà de la communauté LGBT+

© France TV

Drag Race France, la compétition de drag-queens diffusée sur la plateforme France TV Slash n’est pas passée inaperçue. Au terme de huit épisodes, Hugo Bardin, alias Paloma, l’a donc emporté face à La Grande Dame et Soa de Muse. Comment le show a-t-il conquis un public aux profils variés ?

Un succès qui va au-delà de la communauté LGBT+

Le succès était au rendez-vous, non pas en termes d'audiences (on ne connaît d’ailleurs pas celles de la plateforme) mais plutôt en termes d’estime. Le programme a en effet été très apprécié, commenté sur les réseaux sociaux par des téléspectateurs enjoués et addicts. Et puis, certains téléspectateurs se sont même réunis pour regarder ensemble la finale, au Café Beaubourg à Paris. Mais la popularité de cette adaptation d'une émission américaine a débordé le cadre de communauté LGBT+.

>> Retrouvez les journaux des médias tous les matins à 9h10 sur Europe 1 ainsi qu’en replay et en podcast ici

Sur Twitter, Paloma, la grande gagnante du télé-crochet, a ainsi été félicitée par Isabelle Rome, la ministre chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes, de la Diversité et de l’Égalité des chances.

Mais aussi par Olivier Bia...


Lire la suite sur Europe1