Drag Race France, le producteur nous dit tout : "Cela fait 20 ans que je produis des émissions de télévision et je n'ai jamais vu ça"

·1 min de lecture

Il y a énormément d'attente pour cette émission. L’avez-vous sentie à l'annonce du casting sur les réseaux sociaux ?

Nicolas Missoffe : Oui. Cela fait 20 ans que je produis des émissions de télévision et je n'ai jamais vu ça. 48 heures après avoir lancé l'appel à casting sur les réseaux sociaux, nous étions déjà à plus de 10 000 followers sur Instagram, 4000 sur Twitter. On reçoit des mails, des appels, des textos de tout le monde, aussi bien de gens de la production qui veulent travailler sur l'émission, que des célébrités volontaires pour être jurés, que des anonymes qui veulent postuler ou nous recommander quelqu’un. La force de ce format est impressionnante.

Comment adapter ce format en France ?

Si on le voulait, nous pourrions le retranscrire tel quel. C’est un format très fort, très puissant, avec un vrai ADN. Mais nous avions envie de garder tout ce qui en fait le sel tout en le "francisant" au maximum. C’est un concours pour trouver la prochaine drag queen superstar et qui mélange différents défis à relever pour gagner la saison. L'idée c'est donc justement que les défis soient très français avec des thèmes liés à nous, à notre pays. Sur la célèbre épreuve des "Lip Sync Battles", les candidats s’affronteront sur des titres français. Nous ferons en sorte que quiconque allumera son écran comprendra tout de suite qu'il est sur la version française du programme.

Vous dites "allumez son écran"... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles