Dracula : le monstre qui a inspiré la fiction (partie 1)

·1 min de lecture

Dès la parution du roman de Bram Stoker, la figure de Dracula s’impose dans l’imaginaire occidental. Dans ce nouvel épisode du podcast Europe 1 Studio "Au cœur de l'histoire", Jean des Cars revient aux sources de ce personnage de fiction qui s'inspire directement d'un homme ayant bel et bien existé : Vlad Tepes "l'empaleur"... 

Bram Stocker invente Dracula

L’année 1897 restera marquée dans la mémoire des Anglais pour deux raisons : la première, éminemment respectable, est le jubilé de Diamant de la reine Victoria, souveraine d’Angleterre et impératrice des Indes. Une digne vieille dame qui est à la tête de la première puissance politique et économique du monde, une grand-mère de l’Europe, vénérée et respectée comme l’incarnation d’une époque à laquelle elle a donné son prénom, l’ère victorienne. Mais 1897 est aussi l’année de la parution d’un livre qui va enthousiasmer les lecteurs britanniques. Son héros est le contraire de la reine, l’incarnation de la cruauté, de la perversion, du Mal absolu. Un mythe : Dracula, qui va très rapidement s’imposer dans l’imaginaire occidental.

L’auteur de cet ouvrage, Bram Stoker, est un écrivain irlandais passionné de folklore et de sciences occultes, ami, entre autres, d’Arthur Conan Doyle, le père de Sherlock Holmes, d’Oscar Wilde, auteur sulfureux du roman fantastique "Le portrait de Dorian Grey", du poète et dramaturge Irlandais nobélisé William Butler Yeats, mais aussi d’Arminius Vambery, orientaliste, membre de l’Académie Hongroise des...


Lire la suite sur Europe1