Dracula : le monstre qui a inspiré la fiction (partie 2)

·1 min de lecture

Des premiers films muets aux sagas pour adolescents des années 2000, la figure du vampire démocratisée par Bram Stoker est omniprésente dans la culture populaire. Dans ce nouvel épisode du podcast Europe 1 Studio "Au cœur de l'histoire", Jean des Cars vous raconte comment Dracula et ses semblables ont infiltré l'imaginaire collectif.

Nous avions laissé Dracula lors de son débarquement en Angleterre, en compagnie de ses cercueils et de terre de Transylvanie (indispensable !). Installé dans sa propriété, le monstre commence par s’attaquer à Lucy, blonde et frivole aristocrate, la meilleure amie de Mina, l’épouse de Jonathan. Elle devient une horrible femme vampire et finit très mal. 

Puis, c’est au tour de Mina d’être envoûtée par le comte. L’épouse fidèle résiste, elle ne succombe pas totalement au charme du vampire. Il l’enlève pour la ramener dans son château. Alors, l’équipe composée de Jonathan, du fidèle médecin Seward, de Morris, ex-flirt de Lucy, et du chasseur de vampire Van Helsing, le poursuit jusqu’au fond des  Carpates. Le Bien triomphe du Mal lors d’une scène terrifiante. Dracula sera transformé en poussière et Mina, libérée de son emprise, retrouve son Jonathan, épuisé mais vivant. Ouf !

Dracula ressuscite au cinéma

Dès ses débuts, le cinéma s’est intéressé aux vampires. Quelques films britanniques muets s’en inspirent, comme "Les vampires de la côte" en 1909, "Le vampire" en 1911, "Les vampires de la nuit" en 1914 ou "Le village vampire" en 1916. Mais ce ne sont ...


Lire la suite sur Europe1