Pour le Dr Pothet, il faut "laisser passer le virus chez ceux qui peuvent le supporter"

La stratégie vaccinale n’est pas la bonne, selon le Dr Pothet, concernant les personnes à vacciner en priorité. "On a pris la décision de vacciner les personnes vulnérables et les gens qui mouraient de ce virus, puis d’élargir rapidement la vaccination au personnel soignant et aux personnes vulnérables plus jeunes. Aujourd’hui, il y a un problème de carence de vaccins et on va être obligé de faire des choix. Il faut finir de vacciner ceux qui ont déjà eu la première injection, ensuite vacciner ceux qui vont en réanimation, et laisser passer le virus dans la classe de la population qui peut le supporter", explique le Dr Xavier Pothet sur franceinfo dimanche 31 janvier. Faire comme avec la grippe "Il faut écarter du milieu professionnel les personnes qui risquent, si elles sont infectées, de se retrouver en réanimation. Il faut expliquer aux plus jeunes qu’ils ne doivent pas contaminer les personnes fragiles", précise ce médecin généraliste. "Le vaccin de la grippe circule tous les ans. On ne cherche pas à confiner pour autant. Il y a des gens qui en meurent, sauf qu’on vaccine les gens qui risquent de mourir de cette maladie", souligne Xavier Pothet.