Dr Philippe Mironneau sur Maeva Ghennam : "Il n'existe aucun intérêt à vouloir rajeunir son vagin à cet âge"

·2 min de lecture
"Ce que j'ai fait est trop bien, j'ai fait des machines au niveau de mon vagin, de la radiofréquence et de la mésothérapie sans injection", a expliqué la jeune femme.

Une candidate de télé-réalité a décidé de rajeunir son vagin. Une opération jugée choquante par de nombreux internautes.

C’est une vidéo de quelques minutes qui a suscité l’indignation. Le 2 septembre dernier, Maeva Ghennam, une candidate de télé-réalité de 24 ans, se filmait depuis le cabinet de son gynécologue. La jeune femme faisait auprès de ses trois millions d’abonnés la promotion d’une opération de chirurgie esthétique concernant son vagin.

"Je suis avec le Dr B., c'est mon gynécologue à Paris. Ce que j'ai fait est trop bien, j'ai fait des machines au niveau de mon vagin, de la radiofréquence et de la mésothérapie sans injection. Ça rajeunit le vagin, c'est trop bien. Je trouve que c'est super important d'avoir un beau vagin. J'ai vraiment de la chance, je n'ai pas les lèvres qui dépassent. [...] Là, c'est comme si j'avais 12 ans !". Des propos rapidement étrillés par d’autres candidats de télé-réalité, des comptes féministes, des membres de la communauté scientifique, etc.

VIDÉO - "Comme si j'avais 12 ans" : une star de télé-réalité fait polémique en faisant la pub d'un rajeunissement des parties intimes

Des excuses

Face à la polémique, la jeune a rapidement repris la parole : "Je tiens à m'excuser parce que je me suis très mal exprimée. Faut savoir que parfois quand je parle l'info elle passe pas par le cerveau, elle passe directement par la bouche et je réfléchis pas trop. Je dis beaucoup de c*nneries et là ce que j'ai dit c'est très grave, et je tiens vraiment et c'est sincère à m'excuser".

Le Dr Philippe Mironneau, gynécologue-obstétricien, rappelle qu’il existe de nombreuses solutions pour résoudre les soucis d’une atrophie vaginale avant d’en arriver à une opération de chirurgie esthétique. "À 50 ans, l’atrophie vaginale est fréquente chez les femmes en post-ménopause. On parle moins de ce souci que des bouffées de chaleur car il touche à l’intime de chaque patiente. Il existe de nombreux traitements pour soulager l’inconfort comme des ovules, des crèmes appliquées localement, etc". 

"Je tiens à m’excuser " : Maeva Ghennam revient sur ses propos polémiques sur ses parties intimes

"On fait l'amour avec sa tête"

Dans le cas de Maeva Ghennam, il s’agit d’un appareil de radiofréquence qui chauffe à 45 degrés et qui active les réactions tissulaires et favorise la sécrétion de collagène et d’acide hyaluronique. La patiente constate alors immédiatement un assouplissement du tissu vaginal et une régénération de la muqueuse du tissu vaginal. "Évidemment, ces effets ne sont pas définitifs. À 25 ans, la radiofréquence n’est pas une recommandation pour soulager ces maux, il convient de mettre en place d’autres traitements plus adaptés. Il n'existe aucun intérêt à vouloir rajeunir son vagin à cet âge. Si jeune, il n’existe souvent pas de problèmes mécanique ou hormonal. Comme disent les sexologues, on fait l’amour avec sa tête et pas uniquement avec son sexe".

Lundi 6 septembre, face à Cyril Hanouna, sur le plateau de Touche pas à mon poste, Maître Anouck Aragones, l’avocate de Maeva Ghennam est revenue sur le dérapage de sa cliente. "Bien sûr qu'elle a été touchée. Elle est très sensible aux réactions. Dès qu'elle a percuté que ses propos ont pu choquer, elle a tout de suite pris son téléphone et tenu à s'excuser. Elle a compris que ses propos qui avaient été déplacés ont suscité cet émoi. Elle a tenu à rétablir la vérité concernant la non-opération qu'elle avait effectuée auprès de ce médecin. (…) En réalité, il n'avait pas mesuré les conséquences et aujourd'hui il vit un acharnement". Pour lutter contre certaines dérives, Marlène Schiappa, la ministre déléguée à la Citoyenneté a saisi l’ordre des gynécologues.

Ce contenu pourrait également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles