• Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Dr Christian Recchia : "Attention, l’huile est facilement trafiquable"

Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

La guerre en Ukraine a contraint l’industrie agroalimentaire à revoir de nombreuses recettes. Avec parfois des conséquences sur le Nutri-Score.

Pendant six mois, les industriels ont officiellement le droit de changer leurs recettes sans modifier les emballages. En effet, comme l'Ukraine cultive une partie du tournesol européen, les industriels ont du revoir de nombreuses recettes depuis le début du conflit. Objectif ? "Assurer la disponibilité des denrées alimentaires sur le marché tout en garantissant la sécurité et en préservant l'information du consommateur", souligne la Direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des fraudes (DGCCRF). Et les modifications ne sont pas sans conséquence sur la santé comme le dévoile l'UFC-Que Choisir.

Dans la plupart des cas, l'huile de tournesol a été remplacée par de l'huile de colza. Mais, certains fabricants ont fait d'autre choix en remplaçant l'huile de tournesol par des huiles de coco ou de palme. Un remplacement dommageable pour la santé car ces huiles sont plus riches en acides gras saturés. Une dégradation nutritionnelle pas toujours signalée par les distributeurs sur les étiquettes des produits.

Un changement de Nutri-Score

Un constat partagé par le Dr Christian Recchia qui recommande d'acheter au maximum des aliments français, du qualitatif et du local. "Il y a des produits majeurs que vous ne serez pas en mesure de maîtriser. Si vous avez la possibilité de maîtriser un achat d’huile issue d’une production nationale, c’est très bien comme l’huile d’olive", encourage le spécialiste. Avant de mettre en garde : "Attention, l’huile est le produit qui est le plus complexe et qui peut être trafiqué. Dans la mesure où les huiles sont de plus en plus rares, en ce moment, les fritures doivent être consommées avec parcimonie voire même… évitées au restaurant".

Grâce au site de la DGCCRF, l'UFC-Que Choisir a comparé les recettes de produits de marques similaires à celles ayant été modifiées. La liste est mise à jour régulièrement directement sur le site de l'UFC-Que Choisir. Les consommateurs peuvent également voir quel est l'impact du changement de recette sur le Nutri-Score. Par exemple, des Cracker’s, de marques Carrefour ou Leclerc, ont vu leur Nutri-score passer de D à E tout comme des céréales vendues par U, Monoprix et Auchan. Dans des profiteroles au chocolat Carrefour, le remplacement de l'huile de tournesol par de l'huile de coco a fait passer le Nutri-Score de C à D.

VIDÉO - Blé : l'Europe menacée de pénurie ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles