Drôme: un chauffard sème des gendarmes à 240 km/h, puis se fait arrêter en panne d'essence

Un chauffard tente de semer les gendarmes à 240 km/h sur une route limitée à 90 km/h. Le véhicule sera finalement retrouvé 60 kilomètres plus loin sur la bande d'arrêt d'urgence...en panne d'essence.

Il est près de 22h30 quand les pilotes de véhicule d'intervention du peloton d'autoroute de Valence (VRI) détectent samedi 30 novembre un véhicule suspect sur l'A7, à la hauteur de la commune du Pont-de-l'Isère dans la Drôme. Une Mercedes sportive bleue électrique circule à 206 km/h au lieu des 130 autorisés, a détaillé le 5 décembre, la gendarmerie de la Drôme sur sa page Facebook.

Une escadrille de la gendarmerie se lance à la poursuite du véhicule et parvient à l'approcher 5 kilomètres plus loin, dans une zone cette fois-ci limitée à 90 km/h. Le conducteur se sentant traqué utilise alors toute la puissance de sa voiture pour semer les forces de l'ordre. Il accélère jusqu'à afficher 240 km/h au compteur, mais les motards n'abandonnent pas et donnent l'alerte.

La voiture folle est finalement retrouvée 60 kilomètres plus loin, arrêtée sur la bande d'arrêt d'urgence... en panne de carburant. Les deux pilotes ont pris soin de s'asseoir sur la plage arrière du véhicule avant l'arrivée des gendarmes, prétextant que le passager avant et le chauffeur se sont enfuis. Des propos très rapidement remis en cause par les gendarmes.

Au moins six mois de suspension de permis pour le pilote

Âgé de 32 ans, le conducteur, gérant d'un garage à Saint-Étienne est placé en garde à vue pour "grand excès de vitesse en récidive", "refus d'obtempérer aggravé" par la "mise en danger d'autrui" et "transformation d'un véhicule portant atteinte (...)

Lire la suite sur BFMTV.com