Le Dow Jones finit en forte hausse après l'annonce de Pfizer, le Nasdaq en baisse

·2 min de lecture
LA BOURSE DE NEW YORK TERMINE EN HAUSSE
LA BOURSE DE NEW YORK TERMINE EN HAUSSE

(Reuters) - La Bourse de New York a fini lundi en hausse de 2,95%, la perspective d'un vaccin contre le coronavirus, venue s'ajouter à la victoire de Joe Biden à la présidentielle américaine, ayant dopé l'appétit des investisseurs pour les actifs risqués.

L'indice Dow Jones a gagné 834,57 points à 29.157,97. Le S&P-500, plus large, a pris 41,06 points, soit 1,16%, à 3550,50 points. Le Nasdaq Composite a en revanche perdu 181,44 points (1,53%) à 11.713 points.

Les actions mondiales se sont envolées après l'annonce par le laboratoire Pfizer que son vaccin expérimental contre le COVID-19 était efficace à plus de 90%, selon les premières données d'une vaste étude.

L'indice mondial MSCI, qui couvre 49 marchés développés et émergents et évoluait déjà à un plus haut historique avec la victoire de Joe Biden à la présidentielle américaine, a accentué ses gains après cette annonce.

"Un vaccin est une pièce importante du puzzle, indispensable à l'économie et aux marchés mondiaux pour mettre fin à la récession. Des obstacles subsistent mais pour l'instant, cela change la donne entre les secteurs gagnants et perdants du COVID-19", a déclaré Karen Ward, responsable de la stratégie marchés EMEA chez JPMorgan AM.

"Avec la victoire de Biden et une approche multilatérale plus prévisible sur des questions telles que le commerce et le changement climatique, les conditions sont réunies pour une reprise plus équilibrée", a-t-elle ajouté.

Au terme d'un long suspense, Joe Biden a été déclaré samedi vainqueur de la course à la Maison blanche face au président sortant Donald Trump par les grands médias américains. La perspective d'une cohabitation au Congrès, laissant présager de mesures politiques équilibrées, a également rassuré les investisseurs.

VALEURS

Les entreprises les plus durement touchées par les interdictions de voyager et les mesures de confinement ont été les plus grandes bénéficiaires du jour. L'indice du secteur aérien a gagné 19% tandis que Boeing bondissait de 15%. Le croisiériste Carnival prend quant à lui plus de 32%.

Le secteur technologique et les entreprises qui ont tiré parti de la pandémie, notamment avec la hausse des ventes en ligne, sont ne revanche pénalisés ou enregistrent des gains moins importants.

Netflix et Amazon perdent respectivement plus de 8 et de 5% dans les échanges après-bourse.

(Sinéad Carew, version française Jean-Philippe Lefief)