Treize départements toujours en alerte orange "orages" ou "vent", principalement dans le sud-ouest

·1 min de lecture
Douze départements ont été placés en vigilance orange "orages" ou "vent" à partir de dimanche 14H00 et jusqu'à lundi 10H00

Treize départements restaient placés dimanche soir en vigilance orange "orages" ou "vents violents" jusqu'à lundi 16H00, en Nouvelle-Aquitaine, Occitanie et en Auvergne-Rhônes-Alpes, a annoncé Météo France dans son dernier bulletin.

L'alerte orange "orages" a été levée dans les cinq départements néo-aquitains les plus à l'ouest (Gironde, Landes, Charente-Maritime, Pyrénées-Atlantiques, Deux-Sèvres), compte tenu d'un "événement orageux moins violent que prévu".

La vigilance se maintient pour la nuit en Charente, Dordogne, Corrèze, Lot-et-Garonne, Vienne et Haute-Vienne, ainsi qu'en Occitanie, pour le Gers, la Haute-Garonne, le Lot, le Tarn-et-Garonne et les Hautes-Pyrénées. Elle reste également activée pour les départements de Loire et de la Haute-Loire, en région Auvergne-Rhône-Alpes, touchés par des "vents violents".

Météo France évoque un "épisode pluvio-orageux" avec "un fort risque de phénomènes violents" et un "épisode de fort vent de sud d'autant plus remarquable qu'il existe un risque de déferlement dans les vallées".

Selon le prévisionniste, à 22H00, les pluies orageuses s'étendent principalement des Hautes-Pyrénées à l'ouest de la Dordogne et au Poitou. Dans les prochaines heures, elles se décaleront progressivement vers le Massif central avec une intensité modérée à forte, mais moins marquée en seconde partie de nuit.

En région Auvergne-Rhône-Alpes, les vent de sud soufflent sur les plateaux de Haute-Loire, le Pilat, monts du Vivarais et plaine du sud de la Loire avec des rafales qui dépassent les 100 km/h. Sur la région de Saint-Etienne et la vallée du Gier, les rafales pourront dépasser localement les 110 km/h avant de s'affaiblir en deuxième partie de nuit.

nal/dlm

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles