Douvres, la maison de l'horreur : les mystères d'un massacre familial

Eric Hadj/Paris Match, DR

De la propriété dans l’Ain où il vivait avec les siens, il a fait le théâtre d’un quintuple meurtre. Le 19 juillet, Matthieu D. appelle la police pour se dénoncer. Il a assassiné sa sœur Margaux, 15 ans, son demi-frère Eliott, 5 ans, son père Lilian, sa belle-mère Nathalie et Jeanne, 17 ans, la fille de celle-ci. En donnant l’assaut le lendemain, le GIGN trouve le garçon retranché dans la buanderie, et armé. Il sera abattu sans avoir expliqué son geste.

Quelques hautes planches de bois verni dépassent du muret en pierres blanches de la maison, comme si l’on était en train de confectionner un cercueil dans la cour où stationnent deux véhicules. Une pensée effroyable quand on connaît l’horreur, six morts, qui s’est déroulée au 401, route d’Ambérieu, à Douvres, dans l’Ain. Ce sont les planches du préau sur lequel Lilian D., 51 ans, travailla encore tout le week-end du 16 juillet, quelques jours avant les faits. Debout sur un grand escabeau, il recouvrait la toiture sous le cagnard.

Lire aussi : Quintuple meurtre à Douvres : les habitants effarés et incrédules

Agenceur de meubles, Lilian espérait bien terminer l’ouvrage avant le départ en vacances de sa petite famille, prévu le jeudi 21 dans le sud de la France. « Il était à fond dans la rénovation de sa maison », disent les jeunes Alexis, plombier chauffagiste, Fred, plâtrier, et Dylan, électricien, natifs du village, à qui Lilian avait fait appel pour les travaux : isolation, toiture, électricité… « Il faisait lui-même les sols avec des dalles, précise Alexis. On était sur le point de tout terminer. »

« On va être bien, ici, quand ce sera fini ! » a lancé Lilian à un voisin, à qui il a ensuite raconté que sa femme et ses enfants s’étaient régalés des quatre galettes qu’il avait achetées le 22 mai à la fête des Fours, l’événement majeur de ce village de 1 104 habitants. Chaque fin de mai, on rallume pour la circonstance les six anciens fours de quartier, construits à l’extérieur des demeures. Les aînés pétrissent, les jeunes enfournent. « L’année prochaine, je viendrai avec mon rouleau ! » a lancé Lilian à la cantonade. Début juillet, il a fait une apparition au concours de boules avec Eliott, son dernier fils, âgé de(...)

Lire la suite sur Paris Match

VIDÉO - Ain : une marche blanche organisée à Douvres, après l'assassinat commis par un homme de 22 ans sur 5 membres de sa famille

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles