A Douvres, les chauffeurs bloqués passent Noël dans leur camion

·2 min de lecture

Des milliers de routiers, bloqués loin de leur famille à Douvres, attendaient toujours vendredi d'être testés pour rentrer chez eux.

A part parfois un sapin miniature suspendu dans leur cabine, il n'y a pas grand chose pour rappeler Noël sur la piste de l'ancien aéroport du sud de l'Angleterre où des milliers de routiers, bloqués loin de leur famille, attendent d'être testés pour rentrer chez eux. "C'est impossible", soupire Pawel, un chauffeur polonais de 34 ans qui fait partie des heureux élus à avoir pu être testé, interrogé par l'AFP. "Je n'ai pas les mots pour décrire ce que nous ressentons. Toutes nos familles nous attendent, cela nous brise le coeur."

Testé, il compte rejoindre Folkestone, où se trouve le terminal permettant de prendre le tunnel sous la Manche et "rentrer en Pologne". Comme lui, des milliers de chauffeurs se sont retrouvés bloqués lorsque la France, inquiète d'une nouvelle souche de nouveau coronavirus potentiellement plus contagieuse identifiée dans le sud-est de l'Angleterre, a fermé ses frontières aux arrivées du Royaume-Uni. Y compris Douvres, le principal port transmanche, et le tunnel voisin, par où circulent des milliers de poids lourds tous les jours. En plus des bas côtés de l'autoroute M20, les camions se sont retrouvés parqués sur la piste de l'ancien aéroport de Manston, formant d'impressionnantes files qui donnent l'ampleur de la tâche à accomplir pour pouvoir tester tous les conducteurs.

Car si la France a autorisé le trafic à reprendre mercredi matin, elle exige un test négatif, nécessitant des jours de travail pour contrôler le statut positif ou négatif au Covid, malgré la mobilisation de l'armée et d'une équipe de pompiers français. Et malgré les fêtes de Noël. Selon Pawel, les chauffeurs sont furieux envers la France. Et lors de son trajet retour, il ne compte d'ailleurs pas si arrêter, "ni pour manger,(...)


Lire la suite sur Paris Match