Il doutait de la matière noire, Martinus Veltman, l’un des fondateurs de la théorie des particules moderne, est mort

Laurent Sacco, Journaliste
·2 min de lecture

Sale temps pour les fondateurs de la physique des hautes énergies de la seconde moitié du XXe siècle. En mars 2020, Freeman Dyson nous quittait et en décembre de la même année, ce fut le tour de Jack Steinberger, un autre géant de la physique des particules du siècle dernier mais dans le domaine de l’expérience. Cette fois-ci, un communiqué du Cern vient d’annoncer le décès le 4 janvier 2021 de Martinus Veltman, à l'âge de 89 ans.

Ces dernières années, comme d’autres éminents physiciens, Veltman se montrait sceptique sur l’existence d’une nouvelle physique relevant de celle des particules, en l’occurrence la supersymétrie et celle de la matière noire (et probablement encore plus en ce qui concerne les supercordes comme le montrent les derniers paragraphes de son livre grand public).


Le prix Nobel de physique Georges Smoot, lauréat pour ses travaux sur le rayonnement fossile, discute de la matière noire avec Martinus Veltman et de jeunes chercheurs. Pour obtenir une traduction en français assez fidèle, cliquez sur le rectangle blanc en bas à droite. Les sous-titres en anglais devraient alors apparaître. Cliquez ensuite sur l'écrou à droite du rectangle, puis sur « Sous-titres » et enfin sur « Traduire automatiquement ». Choisissez « Français ». © nature video

Intégrales de chemin et équations de Yang-Mills, les clés du modèle standard

Il avait été un des architectes du modèle standard, ce qui lui a valu d’être le colauréat du prix Nobel de physique en 1999 avec son ancien étudiant et compatriote néerlandais Gerardus ‘t Hooft. À la fin des années 1960 et au début des années 1970, les deux hommes vont se partager des percées fondamentales, permettant de donner un sens des calculs en théorie quantique des champs, construites en utilisant des équations dites de Yang-Mills. Ces équations sont au cœur de la théorie électrofaible découverte en 1967 par Sheldon Glashow, Abdus Salam et Steven Weinberg ainsi que de la chromodynamique quantique, la théorie des forces nucléaires...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura