Douleur, tensions : qu'est-ce que le corps cherche à nous dire ?

![CDATA[Shutterstock / Farknot Architect]]

TOP SANTÉ : Douleur, traumatisme, maladie : à travers eux, notre corps nous parlerait ?

Michel Odoul : Dès lors qu'il y a un inconfort, le corps nous envoie un signal d'alerte. Par l'inconvénient ressenti, la structure physiologique tire la sonnette d'alarme. Il y a quelque chose au fond de nous, inconscient, qui nous dit : « Attends, tu fais fausse route ! La manière dont tu conduis ton véhicule sur ton chemin de vie n'est pas la bonne. » Par chemin de vie s'entend ce « projet » que nous avons à réaliser durant notre existence afin de nous épanouir. C'est la raison d'être de l'homme... et par conséquent les raisons de son mal-être.

Ainsi, la douleur est là pour nous signaler que nous nous éloignons de ce chemin pour nous perdre dans la matérialité. Cette course à l'avoir nous éloigne chaque jour un peu plus de nous-même et nous vide de notre propre substance.

TOP SANTÉ : Pourquoi restons-nous souvent sourds à ces signaux du corps ?

M. O. : Lorsque nous avons mal, notre premier réflexe est de prendre quelque chose pour faire taire la douleur. Cela étant, le problème n'est pas tant de prendre un médicament, c'est de ne pas le faire en conscience.

Il y a par ailleurs cette tendance culturelle à tirer sur la corde... jusqu'à ce qu'elle rompe. L'être humain est un être d'habitude : il n'aime pas le changement. Il préfère donc ignorer certains signaux et rester dans ce statu quo pour ne pas être bousculé dans ses habitudes et ses croyances, remis en (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Canicule : comment dormir quand il fait (très) chaud ?
Vague de chaleur : 9 façons de rafraîchir sa maison sans climatisation
Les "bébés coca" inquiètent les médecins : de quoi s'agit-il ?
Carcinome : comment identifier le cancer de la peau le plus fréquent ?
La pollution de l’air réduit l’espérance de vie mondiale de deux ans

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles