A Douchy-les-Mines, le Centre régional de la photographie expose les inédits de son incroyable collection

Valérie Oddos
En plein pays minier du Nord, Douchy-les-Mines, accueille le Centre régional de la photographie qui possède une collection de 9000 tirages d'artistes connus ou moins connus. Une belle découverte.

Installé dans l'ancienne poste de cette ville de 11 000 habitants, un joli bâtiment en brique, il recèle des trésors : 9 000 tirages acquis au fil des ans en invitant des photographes, connus et moins connus, français et étrangers, à porter un regard sur la région. Le Centre régional de la photographie (CRP) de Douchy-les-Mines (Nord), par ses actions en direction du public, oeuvre à attirer un public éloigné de la culture. Il propose, comme tous les étés, un regard sur sa collection. Cette année, la commissaire Béatrice Andrieux a décidé d'exhumer des "inédits", des pépites qui n'avaient jamais été exposées.

L'histoire du CRP de Douchy-les-Mines, près de Valenciennes, est singulière. Le Nord a un lien fort avec l'histoire de la photographie, raconte Muriel Enjalran, sa directrice depuis 2015 : la deuxième société photographique était installée à Boulogne-sur-Mer, et de loisir bourgeois, elle s'est démocratisée pour devenir un loisir populaire. "C'est de cette histoire qu'émane le CRP", qui nait dans le bassin minier et sidérurgique : il est issu en 1982 du photo-club amateur d'Usinor, "qui décide d'organiser des expositions de photographes à Denain et d'inviter de très grands noms comme Henri Cartier-Bresson".

Les photographes humanistes, proches des communistes et sensibles aux objectifs d'éducation (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi