Doubs : un adolescent de 15 ans décède après avoir inhalé le gaz contenu dans son déodorant

Les gaz inflammables propane, butane ou isobutane sont utilisés comme propulseur dans les déodorants. Lorsqu’ils sont inhalés, ils entraînent un sentiment d’euphorie, un étourdissement, mais aussi un risque majeur d’asphyxie et d’arrêt cardiaque. Un usage détourné qui a coûté la vie à un adolescent de 15 ans à l’Isle-sur-le-Doubs, près de Montbéliard (Doubs). Une pratique observée aux Etats-Unis Le phénomène est déjà largement observé aux Etats-Unis, où une centaine d’adolescents meurent chaque année des suites de cette pratique qui se propage sur internet. "Avec les réseaux sociaux, certains se filment en train d’inhaler ce type de gaz, il y a une sorte de compétition qui s’est installée entre certains adolescents", explique Etienne Manteaux, procureur de la République de Besançon. Cette pratique dangereuse rappelle l’utilisation de protoxyde d’azote, le gaz contenu dans les recharges de siphon de cuisine. En 2014, un enfant de 11 ans est décédé dans des circonstances similaires.