Doubler le salaire des enseignants : pourquoi la mesure d’Anne Hidalgo est irréaliste

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Depuis qu’elle a annoncé ce dimanche 12 septembre, à Rouen, sa candidature à l’élection présidentielle, la maire de Paris Anne Hidalgo est au centre des discussions politiques. Ce ne sont pas tant ses motivations à briguer la magistrature suprême qui agitent les commentateurs, mais une proposition coup de poing formulée dans son livre programme Une femme française. Dans son ouvrage, qui paraît ce mercredi 15 septembre (Les Éditions de l’Observatoire) en librairie, la candidate socialiste à la présidence de la République y explique qu’il est “possible sur la durée du quinquennat, de multiplier par deux au moins le traitement de toutes les personnes au contact avec les élèves.” En clair, Anne Hidalgo souhaite doubler le salaire des enseignants d’ici à 2027.

Une mesure qui interroge par le coût qu’elle ferait peser sur les finances publiques et qui a provoqué de vives critiques. Premier concerné, le ministre de l’Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer a dénoncé une idée “au sommet de la démagogie” dans Le Parisien. Selon lui, le doublement du salaire des enseignants représenterait un coût de l’ordre de 150 milliards d’euros sur le prochain quinquennat. À savoir, 30 milliards d’euros par an. De son côté, le candidat à la primaire d’Europe Écologie les Verts, Yannick Jadot a évoqué sur Radio J le chiffre de 40 milliards d’euros par an, estimant que cela “coûte trop cher” à réaliser. Même le leader de la France Insoumise, Jean-Luc Mélenchon, pas franchement réputé pour ses propositions (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Intelligence artificielle : l’ONU lance un avertissement sur la reconnaissance faciale, les droits de l’homme en danger
Cet archipel paradisiaque du Pacifique rouvrira aux touristes d'ici la fin de l'année
La Chine augmente sa flotte de drones militaires pour intimider ses voisins
Arnaud Montebourg dévoile sa mesure choc pour le Smic
Le conseil de Gérald Darmanin aux Républicains, Michel Barnier n’a pas peur de Zemmour… le débrief’ des matinales politiques

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles