Double meurtre à Pau : Romain Dupuy pourrait quitter l’unité pour malades difficiles

Double meurtre à Pau : Romain Dupuy pourrait quitter l’unité pour malades difficiles (lepoint.fr)

La justice ordonne que le tueur schizophrène, déclaré irresponsable et interné depuis 2005, rejoigne un service psychiatrique général. Le parquet a fait appel.

« Tous les jours, je pense à ces femmes dont j'ai pris la vie, à elles et à leurs familles. Je ne me reconnais pas le droit de leur demander pardon, ni même de leur présenter des excuses, je veux juste qu'on me laisse une chance de prouver que j'ai changé. » Fait peu banal, dans une requête judiciaire : les avocats de Romain Dupuy ont rapporté ces propos de leur client en tête de leurs observations écrites. Mes Hélène Lecat et Serge Portelli plaidaient le 24 mai devant le juge des libertés et de la détention de Bordeaux (Gironde) ; celui-ci avait à statuer, comme le prévoit la loi – tous les six mois –, sur la prolongation de l'hospitalisation d'office de ce patient psychotique.

Aujourd'hui âgé de 39 ans, Romain Dupuy est interné depuis seize ans dans l'unité pour malades difficiles (UMD) de Cadillac (Gironde), après avoir été déclaré pénalement irresponsable du meurtre d'une infirmière et d'une aide-soignante de l'hôpital psychiatrique de Pau (Pyrénées-Atlantiques), poignardée pour l'une, décapitée pour l'autre, dans la nuit du 17 au 18 décembre 2004. Suivi pour schizophrénie dans cet établissement, Romain Dupuy s'y était introduit armé d'un couteau et d'un tournevis cruciforme. Quelques semaines plus tard, il ouvrait le feu sur les policiers venus l'interpeller à son domicile. Évoquant « une bouffée délirante aiguë » lors de son passage à l'acte, les experts psychiatres avaient conclu à l'abolition de son discernement. Romain Dupuy n'a jamais quitté l'UMD [...] Lire la suite

VIDÉO - Clessé: le meurtrier présumé a été conduit au quartier des mineurs de la maison d'arrêt de Dijon

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles