Double assassinat dans le Gard: le principal suspect "a reconnu les faits"

·2 min de lecture
Le substitut du procureur de la République de Nîmes, Yann Burnichon. - BFMTV
Le substitut du procureur de la République de Nîmes, Yann Burnichon. - BFMTV

Le principal suspect dans l'affaire du double homicide à Saint-Gilles (Gard) a reconnu avoir tué les deux victimes. Il s'agit d'un membre par alliance de la famille du couple retrouvé mort.

"Au cours de sa garde à vu le principal suspect a reconnu les faits", a déclaré Yann Burnichon, le substitut du procureur de la République de Nîmes, lors d'une conférence de presse ce jeudi. Un aveu qui "corroborait parfaitement les investigations techniques réalisées par la gendarmerie".

Les gendarmes de Saint-Gilles ont été appelés mardi matin par un membre de la famille d’un couple pour une disparition inquiétante. Ne trouvant pas les deux individus dans la maison, les gendarmes ont alors fouillé la propriété et ont découvert dans une voiture les corps sans vie des deux personnes portées disparues. L'homme de 73 ans a été retrouvé mort dans l'habitacle du véhicule, sur le siège passager. La femme de 69 ans décédée a été découverte dans le coffre.

"Les faits sont violents"

Selon le commandant de la section de recherches de Nîmes, les deux victimes ont été tuées "de manière successive" à proximité du mas: '"il n'y a quasiment plus aucune zone d'ombre sur la cinétique de ces faits criminels qui ont duré un certain temps et dont les faits ont été commis lundi 17 mai au soir".

"Le contexte de ce crime semble s'inscrire dans un conflit familial et de voisinage exacerbé qui duraient depuis plus d'un an avec déjà un certain nombre d'actions entre les protagonistes", relate le colonel Bertrand Michel, "les faits sont violents, de manière objective, sans qu'on puisse parler de violence extrême par rapport à d'autres crimes qu'on a pu connaître. l'objet qui a servi à porter les principaux coups est un gourdin, un morceau de bois. Une arme de circonstance qui a été retrouvée".

Trois personnes au total on été placées en garde à vue dans cette affaire, les deux autres personnes sont suspectées de complicité. Le parquet de Nîmes a ouvert une information judiciaire pour double assassinat, la préméditation ayant été retenue.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles