"Le Double", une adaptation théâtrale classique et élégante de Dostoïevski au Théâtre du Ranelagh

Jacky Bornet

Après un remarquable Faust et Le Roman de Monsieur Molière, représentés entre 2016 et 2018, Ronan Rivière, auteur, metteur en scène et comédien, adapte pour la première fois Le Double, d’après le court roman de Dostoïevski, au Théâtre du -Ranelagh jusqu'au 12 janvier 2020.

Harmonie scénique

Dans les années 1840, Goliadkine, modeste fonctionnaire à Saint-Pétersbourg, aspire à sortir de son humble condition en s’attirant les faveurs de son supérieur Olsoufiï, conseiller d’Etat, et celles de sa fille Clara dont il est amoureux. Mais il se voit refuser l’entrée à la fête d’anniversaire de la jeune femme. Le lendemain, il se retrouve au bureau face à son double parfait, qui porte son propre nom. Surpris, mais sympathisant finalement avec lui, Goliadkine va être berné, son double manœuvrant pour prendre sa place et obtenir les faveurs de Clara…


Ronan Rivière reprend fidèlement le texte de Dostoïevski, tout en réduisant l’intrigue et en élaguant des personnages secondaires. Il prend le parti de respecter l’époque et le cadre originel dans une astucieuse mise en scène, avec des décors amovibles très bien utilisés et éclairés. Les costumes sont également des plus soignés. Cette harmonie sur scène se fond avec bonheur dans l’écrin boisé du très beau Théâtre Ranelagh, unique en son genre à Paris.

Classique mais contemporain

Fidèle au XIXe siècle du (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi