D'où vient ce procès en "islamo-gauchisme" qui touche les universités après la gauche?

Anthony Berthelier
·Journaliste au HuffPost
·1 min de lecture
D'où vient ce procès en "islamo-gauchisme" qui touche les universités après la gauche? (photo d'illustration Frédérique Vidal Jean-Michel Blanquer prise le 18 mars 2019) (Photo: LUDOVIC MARIN/AFP via Getty Images)
D'où vient ce procès en "islamo-gauchisme" qui touche les universités après la gauche? (photo d'illustration Frédérique Vidal Jean-Michel Blanquer prise le 18 mars 2019) (Photo: LUDOVIC MARIN/AFP via Getty Images)

POLITIQUE - Deuxième round. Après Jean-Michel Blanquer en octobre dernier, c’est Frédérique Vidal qui reprend à son compte les débats autour de “l’islamo-gauchisme.” Si l’expression en question n’est pas -du tout- nouvelle, elle ne cesse de gagner en visibilité ces derniers mois depuis l’attentat de Conflans-Sainte-Honorine notamment.

Quelques jours après l’assassinat du professeur d’histoire Samuel Paty, le ministre de l’Éducation nationale regrettait, sur Europe 1, la présence de “ce qu’on appelle communément l’islamo-gauchisme” au sein de la France insoumise ou de l’Unef en dénonçant un “courant” qui “favorise une idéologie qui ensuite, de loin en loin, mène évidemment au pire.”

Quatre mois plus tard, la ministre de l’Enseignement supérieur s’en prend plus précisément aux universitaires. Après avoir estimé, dimanche 14 février, sur Cnews, que “l’islamo-gauchisme” “gangrène” l’université et à fortiori toute la société, Frédérique Vidal a demandé, le lendemain, au CNRS de dresser “un bilan de l’ensemble des recherches” qui se déroulent en France, pour distinguer ce qui relève de la recherche académique et ce qui relève du militantisme.

“Aucune réalité scientifique”

Et ce, au risque de susciter l’incompréhension de nombreux marcheurs, le courroux du monde universitaire... et le recadrage du CNRS lui-même. Dans un communiqué très critique, publié mercredi en fin de journée, le Centre national de la recherche scientifique condamne, entre autres une “instrumentalisa...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.