Dorothée agacée par une déclaration de Jean-Luc Azoulay, elle fait une mise au point

·1 min de lecture

Ses sitcoms ont bousculé le petit écran français dans les années 1990, et sont aujourd’hui considérées comme cultes. A 73 ans, Jean-Luc Azoulay est sans aucun doute le producteur français le plus prolifique que le monde de la télévision ait connu. Avec AB Productions, il a réussi à fidéliser une large audience au fil des années. Des fans qui, aujourd’hui encore, nourrissent un sentiment de nostalgie à l’égard de cet âge d’or des sitcoms françaises. Et ça, Jean-Luc Azoulay l’a bien compris. Alors, fin janvier dans les colonnes de Télé 2 Semaines, le célèbre producteur avait lancé une déclaration inattendue au sujet de Dorothée, visage emblématique du Club Dorothée qui a tant bercé l’enfance de millions de Français. « Là, on travaille à la voir, peut-être, dans une série. Son retour pourrait bien faire l'effet d'un tremblement de terre, un typhon sur la mer, un grand coup de tonnerre » avait-il assuré, suscitant l’impatience des fans de la première heure.

Dimanche 14 février, c’est Le Parisien qui a dressé le portrait de Jean-Luc Azoulay. L’occasion pour Dorothée de revenir sur ses relations avec le célèbre producteur français, et de vanter ses mérites de businessman hors-pair : « Il arrivait toujours à ses fins et riait comme un petit bonhomme. Il demande beaucoup mais donne beaucoup », se souvient-elle.

Pour autant, lorsqu’on la questionne sur son hypothétique retour sur le petit écran évoqué par Jean-Luc Azoulay, Dorothée botte en touche : « C'est ce que ce monsieur dit... » a-t-elle (...)

Lire la suite sur le site de Voici

Sara (Koh-Lanta) en dépression : son genou la fait souffrir au point d’avoir envisagé l’amputation
Je te promets : quelle célèbre chanteuse devait jouer le rôle de Florence ?
Tous en cuisine avec Cyril Lignac : cette célèbre animatrice qui a été interdite de participer
Jesta (Koh-Lanta) maman : l'improbable réflexe de Benoît avant de se rendre à la maternité
Agnès B. victime d’inceste, elle livre son témoignage pour essayer « de protéger d’autres enfants »