«Dormir dehors»: à New York, des célébrités se mêlent aux SDF

Passer la nuit dehors pour attirer l’attention sur les problèmes de logement, sensibiliser à la situation des sans-abris et récolter de l’argent : c’est ce que font ces jours-ci des milliers de personnes dans plus d’une cinquantaine de villes du monde.

Avec notre correspondante à New York, Loubna Anaki

En plein cœur de Times Square, sous l’œil surpris des touristes, ils étaient des centaines à s’installer avec tapis de yoga, sac de couchage et oreillers. Par 0°C, ils sont venus dénoncer le mal-logement et soutenir les SDF. Des célébrités, comme l’acteur Will Smith, ou des New-Yorkais anonymes conscients de la crise que connaît leur ville où chaque soir, 60 000 personnes dorment dehors.

« On passe tout les jours devant des SDF dans la rue, témoigne une participante, mais les gens les voient uniquement comme violents ou menaçants, et ce n’est pas forcément le cas. »

« On peut lire tout ce qu’on veut sur la crise des SDF, mais quand vous le vivez, ça vous donne une autre perspective », explique un autre participant. Selon une troisième, « on construit des immeubles qui valent des milliards, mais on est incapable de trouver une solution au mal logement. C’est ridicule ! »

60 000 participants

Organisée dans une cinquantaine de villes à travers le monde, l’opération « Dormir dehors » a attiré plus de 60 000 personnes. L’idée était de sensibiliser les gens aux conditions de vie difficiles des SDF et d’appeler les gouvernements à mettre en place des solutions réelles.

Il s’agissait également de collecter des fonds pour des associations qui viennent en aide aux SDF. Les organisateurs espèrent atteindre les 10 millions de dollars.

►À lire aussi : Sans abris: l'Amérique du tiers monde