Doria Tillier, mue de la muse qui amuse

Libération.fr

L’ex-miss météo de Canal + se fait actrice et coscénariste du premier film de Nicolas Bedos.

Qui est la muse et qui est l’auteur ? Y a-t-il inversion des polarités ou partage des tâches ? Y a-t-il un processus de domination ou un duo scotché double-face par l’entraide mutuelle ? Doria Tillier joue dans un film réalisé par Nicolas Bedos. Elle en a coécrit le scénario. Et Bedos ne cesse de répéter que, sans elle, rien de rien n’aurait été possible. Il fait valoir qu’elle lui infuse confiance et constance. Il fait savoir que leur créativité se nourrit de leurs improvisations quotidiennes. Tillier serait la première à les entraîner dans des élucubrations qui hésitent entre galops légers de yearling et sabots ferraillants de percheron.

Pastille 1. Adolescente, elle aimait l’équitation. On lui avait confié un poulain nommé Fantasia qu’elle montait à cru. Elle a même passé un an en Angleterre, palefrenière dans un centre équestre, logée dans une caravane. Fin de l’interlude.

L’amusant est que leur œuvre commune, Monsieur et Madame Adelman, raconte un demi-siècle de vie conjugale et professionnelle d’un écrivain et de son inspiratrice, laquelle va se révéler être bien plus que ça. Au point qu’on ne sait plus trop qui est qui, et comment se refile le mistigri du pouvoir, ni ce qui sort du placard de leur œuvre au noir.

Question notoriété, Bedos, humoriste aux yeux bleus et auteur de théâtre à la parentèle fulminante et vénérée, a de l’avance. Tillier n’a pas l’air pressée de combler son retard, même si l’ancienne miss météo de Canal + savait semer le trouble et tourner en dérision les désarrois ambiants.

A l’écran, ils sont à égalité, 50/50. A la ville, ils semblent ensemble même s’ils ne le claironnent pas, s’amusant à jeter le doute sur l’état de leurs relations. Beaucoup se souviennent de l’instant de leur revenez-y. Ils étaient ex et le voilà qui, dans un livre, minimise leur histoire, les présentant comme de simples copains d’avant. Montée haut aux barreaux de la vexation, (...)

Lire la suite sur Liberation.fr

Jane Fonda révèle son viol
«FUOCOAMMARE, PAR-DELÀ LAMPEDUSA» DE GIANFRANCO ROSI
COFFRET KIYOSHI KUROSAWA : LA COLLECTION (10 FILMS)
Pascal Demolon : ciné-gueule
Les fantômes hantés de Kiyoshi Kurosawa

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages