Dordogne : le projet de contournement routier rejeté

Le projet de contournement routier, lancé par le département de la Dordogne il y a trente ans, prévoyait la construction d’un pont autour du village Beynac-et-Cazenac, classé parmi les plus beaux de France. Les équipements déjà réalisés devront finalement être détruits. Cette déviation a longtemps fait polémique, et était également appelée "chantier de la discorde". En rejetant les trois ultimes recours du département, la haute juridiction a clôturé le débat. Un paysage préservé "C’est une grande victoire pour les Périgourdins et pour tous les amoureux de la Dordogne. Quand on voit ce paysage sublime, avec la Vallée de la Dordogne, les châteaux, ce paysage qui n’a pas changé depuis 500 ans, on sait maintenant qu’il sera préservé", jubile Kléber Rossillon, opposant au contournement. À l’inverse, le président du département, Germinal Peiro, fulmine : "Je n’ai jamais vu et je n’ai aucun exemple en tête d’une agression aussi sauvage de l’État contre une collectivité locale."