Dordogne : la belle histoire derrière le prénom « Canard »

·1 min de lecture
Le petit Dyklan possède un deuxième prénom original, Canard. (Illustration)

Un petit garçon a reçu ce surprenant deuxième prénom, rapporte France Bleu Dordogne. Devant les réactions négatives, la famille explique son choix.

C'est un prénom pour le moins original. En Dordogne, les registres d'état civil, ces documents publics qui compilent les naissances ayant eu lieu pendant l'année, révèlent qu'une famille a décidé d'appeler son fils « Canard », rapporte France Bleu Dordogne. Cependant, il ne s'agit pas de son prénom d'usage, qui est Dyklan, mais bien d'un second prénom. Précision qui n'a pas empêché les réseaux sociaux de se déchaîner contre le choix de cette famille originaire de Montpon-Ménestérol. 

Le grand-père du petit garçon, Jean-Christophe Bret-Canard, défend ce patronyme en mettant en avant son histoire familiale. « Ma maman s'appelait madame Canard. Mais c'était son nom de famille. Elle avait été abandonnée en 1943 pendant la Seconde Guerre mondiale, parce qu'elle faisait partie des gens du voyage », explique-t-il à nos confrères. Cette dernière est alors recueillie par un certain « monsieur Georges Canard » et c'est « par respect pour elle, [que] tous mes enfants, mes quatre enfants, portent comme deuxième prénom Canard », continue le gérant d'un salon de tatouage. 

Une fierté familiale 

Ce patronyme est un moyen de rendre hommage à cette ancêtre malgré les mariages. Ainsi, le fils de Jean-Christophe Bret-Canard, Mike, porte également « Canard » comme second prénom. « C'est une fierté et je le revendique. D'ailleurs, tout le monde m'appelle Canard, tout le monde m'appelle Monsieur Canard », s'enorgueillit le grand-père. Une tradition qui, selon lui, n'a jamais posé [...] 

Lire la suite

VIDÉO - 4 conseils pour bien choisir le prénom de son enfant

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles