Dordogne : à la découverte des jardins et châteaux oubliés

Dix siècles d’histoire ont formé la silhouette de géant du château de Biron, en Dordogne. Sébastien Cailler est sa sentinelle, il n’a plus croisé de visiteur depuis six mois. "On ne sait plus vraiment l’heure qu’il est chaque jour, on est vraiment perdu. C’est juste la lumière qui va nous régler parce que le lieu est tellement immense (…) Il y a quelque chose de magique, on est comme perdus au milieu de l’océan", décrit-il. Cela fait cinq ans qu’il travaille et habite ici. La nature a rattrapé l’histoire Cette année, la nature a rattrapé l’histoire. Alors, il a lancé le grand nettoyage de printemps avec son compagnon. En attendant, les deux mènent une vie ordinaire dans un cadre qui ne l’est pas. En Dordogne, quelques rares sites touristiques sont encore ouverts au public, comme les jardins du manoir d’Eyrignac. Des promeneurs y viennent chercher une bouffée d’oxygène. 500 ans d’histoire, quatre hectares de jardin, trois sculptures végétales qu’il faut accompagner en ces premiers beaux jours de l’année. Olivier Jouffre y jardine depuis vingt-trois ans.