Dopage : le cycliste Matej Mohoric a « la conscience tranquille »

·1 min de lecture
Relancé sur la question du dopage, Matej Mohoric a assuré n’avoir « jamais vu ces choses se produire ».
Relancé sur la question du dopage, Matej Mohoric a assuré n’avoir « jamais vu ces choses se produire ».

« L?enquête nous a rapprochés dans l?équipe, nous avons prouvé que nous n?avions rien à cacher. » C?est en ces termes que s?est exprimé le vainqueur de la 19e étape du Tour de France, Matej Mohoric, vendredi 16 juillet, deux jours après une perquisition menée au sein de l?hôtel de son équipe Bahrain. Il a par ailleurs confirmé que certains téléphones avaient été saisis par la gendarmerie. Celui qui assure n?avoir rien vu qui soit « illégal », a précisé avoir « la conscience tranquille ».

« Des sacrifices énormes »

« Cela m?a paru étrange qu?on questionne mon intégrité », a déclaré le Slovène en conférence de presse, quelques minutes après avoir franchi la ligne en passant un doigt sur sa bouche à la manière d?une fermeture Éclair, comme pour intimer le silence. Le geste était destiné « à rappeler à tous ceux qui mettent en cause nos performances que nous faisons des sacrifices énormes dans notre métier », a précisé le coureur de Bahrain, déjà vainqueur de la 7e étape de la Grande Boucle.

À LIRE AUSSI« Il y a un bruit étrange » : au Tour de France, des coureurs suspicieux

Relancé sur la question du dopage, Mohoric a assuré n?avoir « jamais vu ces choses se produire. Je n?ai jamais vu personne faire quelque chose d?illégal ». Avant de poursuivre : « J?ai la conscience tranquille en ce qui me concerne. Si quelqu?un doit fouiller mes affaires ou mon téléphone, je l?accepte tant que mon innocence est avérée », a développé Mohoric en réaction à l?enquête préliminair [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles