Dans "Don't Look Up" sur Netflix, ces 5 détails vous ont peut-être échappés

·2 min de lecture

CINÉMA - “Don’t Look Up” est incontestablement le film de cette fin d’année 2021. Sorti le 24 décembre sur Netflix, il se classe numéro 1 dans 94 pays à travers le monde sur la plateforme de streaming.

Le film met en scène Jennifer Lawrence (Kate Dibiasky) et Leonardo DiCaprio (Dr Randall Mindy) dans les rôles de deux astronomes ayant fait une découverte à la fois excitante et terrifiante: une comète se dirige droit sur la Terre et s’apprête à anéantir l’Humanité. Ils vont alors tenter d’alerter médias et dirigeants de ce danger.

En plus de passionner les fans de science-fiction et les hommes politiques, y compris en France, la superproduction à 75 millions de dollars a tenu en haleine les Sherlock Holmes en herbes. Ces cinéphiles qui passent au peigne fin la moindre scène d’un film pour y trouver des références cachées, ou éventuellement déceler les fameux faux raccords.

Sur le Sub Reddit “Movie Details”, les internautes ont répertorié plusieurs anecdotes sur le film d’Adam McKay, comme vous pouvez le découvrir dans notre vidéo en tête d’article.

Parmi elles, une chaîne de motel loin d’être choisie au hasard. “L’Hacienda Courts”, dans lequel dorment les deux protagonistes, avait déjà été mise en avant dans “The Goods: Live Hard, Sell Hard” (2009). Dans ce long-métrage également produit par Adam McKay, l’équipe de vente de voitures d’occasion dort également dans un “Hacienda Courts”.

Un raté au montage repéré par les fans?

Vers 1H28, l’équipe de tournage du film apparaît brièvement à l’image. Certains cinéphiles ont alors pensé qu’il s’agissait d’une erreur au montage. Mais le réalisateur Adam McKay a expliqué sur Twitter que cette apparition était en fait parfaitement voulue.

“Bien vu ! Nous avons laissé cette scène avec l’équipe exprès pour commémorer l’étrange expérience de ce tournage.”

Une étonnante tasse à café...

Le film est une vraie critique des médias, incapables de faire des choix éditoriaux censés et préférant le sensationnalisme et le buzz aux faits scientifiques plus complexes et moins divertissants. À l’image de l’émission fictive “The Daily RIP”, qui offre une longue tribune à la chanteuse Riley Bina (Ariana Grande) pour évoquer sa rupture avec Dj Chello (Kid Cudi), reléguant au second plan le témoignage des deux lanceurs d’alerte sur la comète.

La couleur politique de ce show TV n’est pas explicitement énoncée dans le film, mais le reflet du logo de l’émission sur la tasse des présentateurs nous donne un bel indice. On peut y lire les lettres ”LIB”, en référence à “Liberal”, un adjectif qui désigne plutôt la gauche aux Etats-Unis.

D’autres détails ont également été trouvés par les internautes, comme le caméo de Chris Evans. Celui qui incarne Captain America dans les films Marvel apparaît furtivement dans cette fausse interview pour faire la promotion d’un film censé sortir le jour de la catastrophe.

À voir également sur Le HuffPost: Toulouse, Alfortville... “Emily in Paris” a beaucoup de mal avec la géographie

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles