Dons pour Notre-Dame : particuliers ou entreprises, qui sont les plus généreux ?

The Conversation
L'ampleur des promesses de dons consenties par les grandes fortunes françaises a déclenché un début de polémique en France. Mais qui exactement contribue le plus à cet élan de générosité ?

Guillaume Plaisance, auteur de cet article, est doctorant en sciences de gestion spécialiste de la gouvernance, de l'engagement et du non-lucratif, à l'Université de Bordeaux. La version originale de cet article a été publiée sur le site The Conversation, dont franceinfo est partenaire.

Dès le soir du lundi 15 avril et l’incendie qui touchait la cathédrale Notre-Dame de Paris, de nombreuses cagnottes en lignes ont été lancées par des citoyens eux-mêmes ou bien par d’institutions plus établies en vue de financer la reconstruction de l’édifice, que le président Emmanuel Macron espère achevée « en 5 ans ». Deux jours après la catastrophe, les promesses de dons dépasseraient déjà le milliard d’euros, a annoncé l’animateur de télévision Stéphane Bern, qui a été chargé l’an dernier par l’exécutif d’une mission sur le patrimoine, dans une interview accordée à BFM Paris.

Mais qui exactement contribue à cet élan de générosité ? Et qui, parmi les donateurs, consentira à faire le plus d’efforts.

L'effort des plus âgés et des plus jeunes

Du côté des particuliers, si l’on regarde les dernières tendances autour de la générosité des Français, ce sont généralement les plus jeunes et les plus âgés qui font le plus d’efforts. Une tendance que l’on retrouve d’ailleurs en matière d’engagement (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi