Dons pour Notre-Dame : "Un milliard d'euros en 24 heures, c'est du jamais vu", déplore un dirigeant d'Emmaüs

franceinfo
En 24 heures, les promesses de dons pour la reconstruction de Notre-Dame frôlent le milliard d'euros. Une générosité qui fait grincer des dents certains qui pensent aux exclus de la société.

"Un milliard d'euros en 24 heures, c'est du jamais vu", a réagi mercredi 17 avril sur franceinfo Thierry Kuhn, directeur d’Emmaüs Mundo, alors que les dons pour la rénovation de Notre-Dame de Paris devraient atteindre le milliard d’euros, 24 heures à peine après l'appel aux dons.

Une solidarité nationale qui ne plaît pas à tout le monde : "Aujourd'hui c'est Notre-Dame de Paris qui brûle mais c'est notre maison commune qui brûle. Pour le coup, qu'est-ce qu'on fait pour reconstruire notre pays ?", s'interroge Thierry Khun, qui déplore un "ruissellement (...) sélectif et laissé à la libre appréciation de ceux qui détiennent aujourd'hui une grande partie de la richesse".

franceinfo : Les dons pour Notre-Dame s'envolent alors que les dons aux associations diminuent. Comment réagissez-vous ?

Thierry Kuhn : D'abord, on est tous sous le choc. Cet incendie à Notre-Dame est terrible pour nous tous parce que c'est un symbole fort, et cette mobilisation, c'est une bonne chose. Évidemment, elle ne va pas sans poser de questions. On a besoin aujourd'hui de la mobilisation de tous autour des questions de solidarité, des questions d'écologie. Un milliard d'euros en 24 heures, c'est du jamais vu et surtout c'est du jamais vu pour les questions de solidarité et la question aux personnes les plus en difficulté. Finalement, le ruissellement fonctionne mais il est un peu sélectif et laissé à la libre appréciation de ceux qui détiennent aujourd'hui une grande partie de la richesse. On (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi