Souscriptions, collectes, fiscalité, des "mesures exceptionnelle" pour rebâtir Notre Dame de Paris

L'ancien ministre de la Culture Jean-Jacques Aillagon a estimé lundi soir qu'il fallait "déjà penser à la reconstruction de Notre Dame" et suggéré que l'Etat permette que les dons qui seront versés bénéficient d'une réduction d'impôt de 90%. Face à "l'incendie tragique" de la cathédrale, "la volonté de générosité est considérable", a-t-il déclaré à l'AFP. "La République française doit prendre une mesure exceptionnelle".

"Il faut que l'Etat fasse rapidement voter une loi faisant de Notre Dame un 'Trésor national' afin que les dons versés pour sa reconstruction bénéficient de la réduction d'impôt de 90% prévue dans ce cas par la loi de 2003 sur le mécénat", a poursuivi Jean-Jacques Aillagon, auteur de cette loi. "J'aimerais que la France engage très rapidement cette restauration. C'est presque une question de dignité nationale", a ajouté le directeur général de la collection Pinault.

Souscription nationale, cagnottes, collecte nationale

Dès lundi soir, François-Henri Pinault a annoncé le débloquage de 100 millions d'euros pour participer à la reconstruction de Notre-Dame de Paris via la société d'investissements Artemis. "Cette tragédie frappe tous les Français et bien au delà tous ceux qui sont attachés aux valeurs spirituelles. Face à un tel drame, chacun souhaite redonner vie au plus vite à ce joyau de notre patrimoine", écrit le président de la holding familiale et...

Lire la suite sur BFMTV.com

Cette vidéo peut également vous intéresser : 

A lire aussi