Comment est encadré le don du corps à la science?

1 / 2

Comment est encadré le don du corps à la science?

C'est l'une des trois options qui s'offrent à nous au moment de notre mort: la crémation, l'enterrement ou le don de notre corps à la science. Environ 2500 personnes optent pour cette dernière orientation, d'après le rapport de 2015 de la Fondation des services funéraires de la Ville de Paris sous l'égide de la Fondation de France.

Une enquête de l'hebdomadaire L'Express publiée cette semaine accuse l'un des 28 centres qui s'occupent de ces dons de graves négligences. Pendant plusieurs années, les dépouilles auraient été entreposées dans des locaux insalubres, sans aucun respect de l'éthique médicale. Mais quelles règles régissent cette démarche, encore méconnue en France? 

Raisons altruistes

Le don du corps à la science est encadré par le Code général des collectivités territoriales, qui stipule qu'un "établissement de santé, de formation ou de recherche" peut recevoir un corps si la personne, a, du temps de son vivant, "fait une déclaration écrite en entier, datée et signée de sa main" dans laquelle l'établissement où le corps doit être remis est clairement indiqué. Ce document est ensuite transmis au Centre du don des corps (CDC), accompagné d'une fiche de renseignements.

Il est également demandé que les proches soient informés de ce choix. Toute personne majeure peut faire don de son corps et ainsi obtenir une carte de donneur, sauf si l'intéressé est atteint d'une maladie transmissible, comme "le VIH ou une hépatite",...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi