Publicité

Données de santé: 33 millions de Français concernés par un piratage, une enquête ouverte

Ce vendredi 9 février, le parquet de Paris a indiqué avoir ouvert une enquête sur les récentes cyberattaques subies par deux opérateurs de tiers payant, Viamedis et Almerys, peut-être les plus massives recensées à ce jour en France.

Le vol de données concerne plus de 33 millions de Français, selon les estimations de la Commission nationale de l'informatique et des libertés (Cnil). Viamedis (filiale des complémentaires santé Malakoff Humanis et Vyv) et Almerys (groupe indépendant Be-Ys) sont des opérateurs de tiers payant pour le compte des assurances complémentaires de santé. Ceux-ci permettent notamment aux professionnels de santé (pharmaciens, opticiens notamment) de vérifier que leur client est bien adhérent d'une complémentaire santé et a bien droit au tiers payant. Almerys revendique ainsi 230 000 professionnels de santé affiliés. Les plaintes déposées par les deux entreprises ont engendré l'ouverture d'une enquête préliminaire, a indiqué, le 9 février 2024, la section de lutte contre la cybercriminalité du parquet de Paris, contactée par l'AFP.

Une « aspiration des pages d'affichage »

Selon les informations connues à ce jour, le chiffre de 33 millions de Français touchés se base sur le nombre de personnes que Viamedis et Almerys avaient référencées, et non sur le nombre de personnes dont les données ont réellement été copiées. Il peut aussi y avoir des doublons, a indiqué un spécialiste à l'AFP.

(Avec AFP)


Lire la suite sur RFI