Données personnelles : l’Italie condamne Facebook à une amende de 7 millions d’euros

·1 min de lecture

Ce mercredi 17 février, l'Italie a condamné Facebook a une amende de 7 millions d'euros. Cela fait deux fois en trois ans que le pays condamne le géant des réseaux sociaux, accusé de ne pas informer ses utilisateurs de la collecte de leurs données personnelles.

Rebelote. Ce mercredi 17 février, l’autorité italienne de la concurrence, l'AGCM, a condamné Facebook à une amende de 7 millions d’euros pour pratique trompeuse en matière de protection des données. Elle lui reproche de ne pas suffisamment informer ses utilisateurs sur la façon dont il collecte et utilise leurs informations personnelles à des fins commerciales.L'Italie n’en est pas à son coup d’essai. L’AGCM avait déjà infligé à Facebook une amende de 5 millions d'euros en décembre 2018 pour pratiques commerciales déloyales. Elle l’accusait déjà de ne pas afficher des informations claires sur la collecte des données personnelles et lui avait ordonné de prendre des mesures correctives.C’est sur cette première décision que se fonde la nouvelle amende, l’AGCM estimant que " des informations immédiates et claires sur la collecte et l'utilisation des données des utilisateurs à des fins commerciales ne sont toujours pas fournies " par Facebook." Il s'agit d'informations dont le consommateur a besoin pour décider s'il veut adhérer au service " explique l’AGCM, qui relève que " compte tenu de la valeur économique pour Facebook des données fournies par l'utilisateur " elles " représentent un paiement pour...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

"Un pull à 20 euros, c’est ce que je mange en une semaine" : ce que coûte le Covid aux Français

Bientôt un scooter gonflable pour les moins de 80 kg

"Je ne supporte plus les écrans, je veux rencontrer les gens en vrai" : c'est quoi, avoir 20 ans, en 2020 ?

La racialisation de la question sociale, une impasse : rendez-vous le 20 septembre place de la République

"Liberté-Egalité-Fraternité-Laïcité, voilà le combat !" : rendez-vous le 20 septembre place de la République