Données personnelles : une amende record infligée à WhatsApp

·1 min de lecture

À la suite d'une enquête lancée en 2018, le régulateur irlandais, l'autorité de protection des données (DPC), sanctionne WhatsApp d'une amende record. L'application de messagerie écrite et vidéo cryptée se voit reprocher d'avoir enfreint la réglementation européenne en matière de protection des données personnelles.

225 millions d'euros. C'est une amende record que se voit infliger l'application de messagerie écrite et vidéo cryptée WhatsApp de la part de l'autorité irlandaise de protection des données (DPC). Cet organisme national de régulation estime que l'application a enfreint la réglementation européenne en matière de protection des données personnelles. Il s'agit de la deuxième plus grosse amende imposée à un acteur du numérique en Europe.

>> Retrouvez les journaux des médias tous les matins à 9h10 sur Europe 1 ainsi qu’en replay et en podcast ici

Une enquête demandée par la Commission européenne en 2018

L'amende contre WhatsApp fait suite à une enquête de l'autorité irlandaise de protection des données lancée en 2018, à la demande de la Commission européenne. Cette procédure portait sur les obligations de transparence de WhatsApp, notamment sur le traitement des informations entre WhatsApp et d'autres compagnies de Facebook. 

La plus forte amende contre un acteur du numérique était tombée en juillet dernier. Le Luxembourg avait alors sanctionné le site marchand américain Amazon d'une amende de 746 millions d'euros pour non-respect de la réglementation européenne sur les données privées des internautes.

Retrouvez cet article sur Europe1

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles