Les données de l'U.S. Space Command révèlent qu’un objet interstellaire a explosé dans l’atmosphère terrestre en 2014

·2 min de lecture

Comme Futura l’avait expliqué dans un précédent article le centenaire de la naissance d'Arthur Clarke a étrangement coïncidé avec la découverte le 19 octobre 2017 d’un objet incontestablement sur une trajectoire interstellaire, le premier jamais détecté à venir d'au-delà de notre Système solaire semblait-il à l’époque à savoir 1I/2017 U1. Mais il est plus connu sous le nom de ʻOumuamua (« messager venu de loin et arrivé le premier » en hawaïen) et ses étonnantes caractéristiques ont suggéré qu’il pouvait s’agir d’une véritable sonde interstellaire provenant d’une civilisation extraterrestre avancée.

L’immense majorité de la communauté scientifique considère depuis un moment déjà que cette hypothèse a été réfutée et c’est pourquoi elle a été particulièrement agacée par l’insistance d’Abraham Loeb à son sujet, comme on peut le constater en lisant l’avis de l’astrophysicien Franck Selsis. Président du département d'astronomie à l'université de Harvard (États-Unis) de 2011 à 2020 et très impliqué dans le projet Breakthrough Starshot — une nanovoile photonique propulsée par des faisceaux laser à destination des étoiles les plus proches du Soleil, dans le système d'Alpha du Centaure —, Loeb a continué à défendre la thèse E.T pour ʻOumuamua dans un livre, traduit par Charles Frankel et qui était paru aux éditions du Seuil sous le titre Le premier signe d’une vie intelligente extraterrestre.

Mais avant cela, comme Futura l’avait expliqué dans le précédent article ci-dessous que nous conseillons de lire avant de poursuivre la lecture du présent article, Loeb avait déposé en 2019 sur arXiv un papier avec son étudiant et collègue Amir Siraj, lui aussi astrophysicien théoricien à l'Université de Harvard et en fait, auteur principal de l'article de 2019.

Les deux hommes avançaient la thèse que l’on avait en fait découvert le premier objet d’origine interstellaire dès le 8 janvier 2014. Il s’agissait d’un petit corps céleste, d’environ 0,45 mètre de taille, qui aurait explosé...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles