Donbass : une guerre de tranchées en Europe

Ces guerres où se joue notre destin : après le Nigeria et le Kurdistan, Bernard-Henri Lévy, le philosophe-reporter, s’est rendu en Ukraine sur la ligne de front qui oppose ce pays aux séparatistes soutenus par la russie de Poutine. 

Dans cette terre d’Ukraine, une des plus fertiles du monde, jaillissent les souvenirs de la Grande Guerre. Pour parler de ce front, les diplomates mentionnent pudiquement une « zone de contact ». Etrange euphémisme pour évoquer les 13 000 morts des combats qui opposent partisans d’une Ukraine indivisible, avides de liberté et de développement, et séparatistes prorusses. Un million et demi de civils ont choisi « avec leurs pieds » dans quel camp ils voulaient vivre : les trois quarts ont rejoint l’intérieur de l’Ukraine ou l’Union européenne. Les autres, la Russie. Pour BHL, la partition de fait de ce pays de 45 millions d’habitants, privé, au sud, de la Crimée, à l’est, du Donbass, est un abcès sur le corps d’une Europe qui se rêve en paix. Tant qu’il ne sera pas cicatrisé, il lui fera risquer l’infection.

Retrouvez le reportage de Bernard-Henri Lévy dans le magazine Paris Match n°3693, en vente dès jeudi dans tous les kiosques.

Lire aussi."Au Nigeria, on massacre les chrétiens", le SOS de Bernard-Henri Lévy

Lire aussi.Bernard-Henri Lévy : "Rendons Justice aux Kurdes"


Retrouvez cet article sur Paris Match