Donald Trump attaqué sur son "obésité morbide" : il riposte

Qui s'y frotte, s'y pique. Ce lundi 18 mai, Nancy Pelosi, la présidente de la Chambre des représentants aux États-Unis, a donné son avis sur l'usage de l'hydroxychloroquine par Donald Trump. Elle a estimé que ce traitement pouvait représenter un danger pour le président américain et avoir des effets indésirables, en raison de son âge de son "obésité morbide". Des propos qui sont restés en travers de la gorge de l'époux de Melania Trump.

Alors qu'il s'exprimait face aux journalistes, ce mardi 19 mai, le président des États-Unis n'a pas tardé à riposter : "Oh, je ne lui réponds pas. Je pense qu'elle est une perte de temps", a-t-il estimé en préambule. Avant d'ajouter, visiblement touché par les mots qui ont été employés à son égard : "Ces gens sont malades, Nancy Pelosi est une femme malade. Elle a beaucoup de problèmes, beaucoup de problèmes mentaux", a déclaré le père de Tiffany Trump, dans des images relayées par BFM TV.

Donald Trump est médicalement "obèse"

En début de semaine, Donald Trump a en effet annoncé à la presse américaine qu'il prenait de l'hydroxychloroquine, "à titre préventif", contre le coronavirus. "Cela ne va pas me faire de mal", a-t-il affirmé. Avant de poursuivre : "C'est utilisé depuis 40 pour le paludisme (...) Beaucoup de médecins en prennent." Le corps médical qui gravite autour du président des États-Unis a préféré prendre ses distances avec cette décision. Le Dr Anthony Faucy, l'un des plus célèbres immunologues américains, a quant à lui fait part de

Retrouvez cet article sur GALA

Didier Raoult va-t-il quitter la France pour la Chine ? Cette folle rumeur qui agite la toile
Anne-Elisabeth Lemoine (C à vous) : cette blague coquine qui n’a pas faire rire ses parents
Kate Middleton : ce “superpouvoir” qu’elle a appris à maîtriser
Emmanuel Macron et Édouard Philippe : ce dîner crucial sur la terrasse de l’Élysée
Agnès Buzyn encore désavouée : Olivier Véran s’engage à faire mieux et plus vite