Donald Trump vs Meghan Markle : les hostilités reprennent !

·1 min de lecture

C'est reparti. Tout comme Piers Morgan, Donald Trump n'est pas le plus grand défenseur de Meghan Markle. Et selon une interview accordée à la chaîne américaine Fox News ce mardi 16 mars, il serait prêt à en faire une affaire politique. Le magnat de l'immobilier a déclaré qu'il espérait voir la duchesse de Sussex candidate à l'élection présidentielle de 2024. Mais uniquement dans le but de la déstabiliser dans sa course. "Si ça arrive, je pense que ça m'inciterait encore plus à me présenter", a-t-il lancé. À noter que, acquitté d'un nouveau procès en destitution au mois de février 2021, aucun obstacle (pour le moment) ne semble barrer sa route.

"Je ne suis pas fan d'elle", a poursuivi le mari de Melania Trump, prêt à soutenir Sa Majesté Elizabeth II alors que la monarchie traverse une éprouvante crise médiatique, la plus grande depuis 1995, lorsque Lady Diana a accordé sa propre interview choc à Martin Bashir. "J'ai rencontré la reine et je pense que la reine est une personne formidable. Et je ne suis pas fan de Meghan", a conclu Donald Trump, brisant un silence inhabituel mais bien réfléchi. Qu'il se rassure : l'aversion est réciproque. En 2016, Meghan Markle l'a accusé de "misogynie", le pointant du doigt comme "une source de division" au cours d'une interview. Devenue membre de la famille royale britannique, elle a été contrainte au mutisme autour de ses opinions politiques, mais ne s'est pas privée d'en faire subtilement part. C'est ainsi que, en 2019, et lorsque Donald Trump (...)

Lire la suite sur le site de GALA

"Hors sujet" : Cécile Bois tranchante avec les César 2021
Laeticia Hallyday et les hommes : la revanche d'une femme décomplexée
VIDEO - "Un mélange de Madame Irma et de Pinocchio" : Gabriel Attal a les oreilles qui sifflent
Mort de Patrick Dupond : le regret de Vincent Moscato après Danse avec les stars
Harry et Meghan, nouvelles révélations sur leur deal avec Oprah Winfrey