Donald Trump veut relancer la filière électrique au charbon

Le gouvernement américain a proposé jeudi d'abroger la mesure prise pendant la présidence de Barack Obama pour limiter les émissions de gaz à effet de serre des nouvelles centrales électriques au charbon, ce qui pourrait relancer la filière. /Photo prise le 16 mai 2018/REUTERS/Brian Snyder

WASHINGTON (Reuters) - Le gouvernement américain a proposé jeudi d'abroger la mesure prise pendant la présidence de Barack Obama pour limiter les émissions de gaz à effet de serre des nouvelles centrales électriques au charbon, ce qui pourrait relancer la filière.

Le projet autorise l'émission de 1.862 kg de dioxyde de carbone par mégawattheure d'électricité, alors que la limite est actuellement de 635 kg.

"Nous sommes en train de lever les charges injustes et d'uniformiser les règles du jeu", a déclaré Andrew Wheeler, directeur par intérim de l'Agence de protection de l'environnement (EPA), lors d'une conférence de presse. Il s'exprimait en présence de Harry Alford, président de la Chambre de commerce noire et opposant de longue date aux limites d'émissions de gaz à effet de serre fixées par Barack Obama.

La législation actuelle contraint les nouvelles centrales au charbon à recourir en partie au gaz naturel moins polluant ou à installer un système de captage du CO2.

D'après le gouvernement, deux centrales au charbon seulement doivent être construites au cours des quatre prochaines années. Le gaz naturel est devenu plus rentable, mais l'abrogation des règles en vigueur pourrait changer la donne.


(Humeyra Pamuk et Timothy Gardner, Jean-Philippe Lefief pour le service français)