Donald Trump se vante d'avoir reçu l'aide de Sean Connery pour un projet en Ecosse, les Ecossais démentent

Magali Rangin
·3 min de lecture
Sean Connery - AFP
Sean Connery - AFP

Donald Trump s'est joint dimanche au concert d'hommages à Sean Connery, premier interprète de James Bond et grand acteur écossais, disparu samedi à l'âge de 90 ans. Le président américain y est ainsi allé de son anecdote, racontant dimanche sur Twitter, comment Sean Connery l'avait aidé à installer un complexe touristique de luxe, terrain de golf et hôtel, en Ecosse. Plusieurs responsables écossais ont rapidement démenti l'histoire.

"Ce n'est pas le moment de tweeter des affirmations idiotes"

"L'acteur légendaire, 007 Sean Connery, est parti pour de plus verts "green" [allusion à l'amour du golf de l'acteur]. C'était un sacré bonhomme avec un caractère bien trempé. J'avais du mal à obtenir des autorisations pour un grand projet en Écosse, lorsque Sean est intervenu et a dit: 'Laissez-le construire ce foutu truc'. C'est tout ce dont j'avais besoin, et à partir de là, tout est allé comme sur des roulettes. Il était tellement admiré et respecté en Écosse et au-delà, que cela a permis d'éviter des années de tourmente. Sean était un grand acteur et un homme encore plus grand", conclut Donald Trump.

Une belle histoire... sauf qu'elle est fausse. Donald Trump a bel et bien pu installer son terrain de golf et son hôtel de luxe en Écosse en 2008, mais ce n'est pas grâce à Sean Connery. Selon Martin Ford, conseiller de l'Aberdeenshire à la tête du comité de planification qui avait initialement refusé en 2007, la demande de Donald Trump, interrogé par le Guardian, "Monsieur Connery n'a pas été impliqué dans la procédure qui a conduit à l'octroi du permis de construire pour un complexe de golf à Menie. Il n'a pas soumis de lettre de représentation au conseil, n'a pas comparu à l'audience de planification ni à l'enquête publique locale." Anticipant d'importantes retombées économiques, le gouvernement a fini par approuver le projet.

"La contribution de Sean Connery et son œuvre sont immenses, réelles et durables et tous ceux qui ont une once de classe devrait y songer aujourd'hui. Les hommages proviennent de toutes les sources, mais ce n'est pas le moment de tweeter des affirmations idiotes ou d'y répondre", a abondé l'ancien Premier ministre écossais, Alex Salmond dans le journal écossais The National.

Le gouvernement écossais a, de son côté, prudemment renvoyé le journal vers la Maison-Blanche, et déclaré que ce à quoi Donald Trump faisait référence dans son tweet n'était pas clair.

Sean Connery, inoubliable James Bond et interprète de tant de grand rôles au cinéma, est mort samedi aux Bahamas, où il résidait. Agé de 90 ans, il était atteint de démence, et s'est éteint "'paisiblement", selon sa famille. Né dans les faubourg d'Edimbourg, il a toute sa vie affiché un attachement sans failles à l'Écosse. "Scotland forever n'était pas seulement tatoué sur son avant-bras, mais aussi dans son âme", a tweeté Alex Salmond.

Article original publié sur BFMTV.com