Donald Trump très moqueur au sujet des chutes de Joe Biden : « je n’ai pas pu perdre contre lui ! »

·1 min de lecture

En embarquant dans un Air Force One, ce vendredi 19 mars, Joe Biden a provoqué l’hilarité générale. Le président des États-Unis a trébuché à trois reprises sur les escaliers le menant à l’avion qui devait l’emmener à Atlanta. La scène n’a pas échappé à ses détracteurs, notamment à Donald Trump, qui s’en serait donné à cœur joie dans sa propriété située à Mar-a-lago. Le Daily Express explique, ce dimanche 21 mars, que l’ancien dirigeant américain aurait utilisé cette chute pour faire rire ses invités. Lançant : « J’ai regardé Joe Biden monter les escaliers aujourd’hui et j’ai dit ‘je n’ai pas pu perdre contre lui’ ».

Donald Trump a été suivi de près par son propre fils qui a partagé sur les réseaux sociaux une vidéo truquée représentant le président sortant frappant Joe Biden à plusieurs reprises avec des balles de golf, le faisant trébucher. Dans un post, Donald Trump Junior a déclaré se souvenir des critiques à l’encontre de son père, âgé de 74 ans, pour avoir montré des signes de fatigue. « Biden tombe à plusieurs reprises, mais je suis sûr qu’il est en pleine forme », a-t-il ajouté perplexe. Il continue à taquiner Joe Biden en écrivant qu’il « ne s’agissait pas du vent », faisant écho aux propos de la Maison-Blanche à la suite de la séquence.

Si certains se sont inquiétés de l’état de santé de Joe Biden, la Maison-Blanche a attribué cette chute au vent qui soufflait ce jour-là à plus de 30 km/h. Karine Jean-Pierre, porte-parole adjointe du président américain a assuré que celui-ci (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Olivier Véran : "cynisme et lâcheté" les maitres-mots de Marine Le Pen
Gabriel Attal défend les mesures décriées de Jean Castex : «l’objectif n'est pas le bon mot, mais la bonne mesure»
Emmanuel Macron et Édouard Philippe : leur dîner secret et en tête à tête à l’Élysée... Le menu de la crise !
Prince William : malgré la tourmente « son frère Harry lui manque »
INTERVIEW - Jessie Will (The Voice) : "A 6 ans, j'ai été placé en foyer"