Donald Trump : le suspense des dix derniers jours de son mandat

·1 min de lecture

Il faut imaginer ces rares instants où le président des Etats-Unis s'est emparé d'un stylo et d'un parapheur pour signer ses derniers décrets. Vite, quelques mémorandums permettant d'assurer la continuité des opérations à la direction de la Banque américaine d'aide au développement ou à l'Agence fédérale de l'environnement. Et puis quelques nominations de dernière minute envoyées au Sénat pour validation, dont un inspecteur général au Pentagone ou une ambassadrice à Singapour. Pour le reste? Rien à l'agenda. Et, dans le Bureau ovale, une grogne qui n'en finit pas après l'humiliation de la validation par le Congrès de la victoire de Joe Biden.

Lire aussi - Etats-Unis : que peut-il arriver à Donald Trump après l'attaque du Congrès?

 Qui dirige vraiment les Etats-Unis?

Théoriquement, Donald Trump garde l'essentiel de ses pouvoirs exécutifs. Mais pour en faire quoi, avec un vice-président qui l'a trahi, un gouvernement qui se vide de ses ministres, une équipe à la Maison-Blanche dont les collaborateurs démissionnent à tour de rôle et un Sénat républicain en vacances jusqu'au 19 janvier? L'avocat de la Maison-Blanche avait recommandé dès mercredi soir aux collaborateurs directs du Bureau ovale de ne plus y prendre leurs ordres pour ne pas risquer d'être inculpés de complicité de sédition. Le président est devenu un Tchernobyl à lui tout seul. L'approcher, lui obéir, c'est devenir radioactif.

"

Trump a hérité en 2016 d'une Lamborghini, il en a fait une tondeuse à gazon

"

Les derniers ...


Lire la suite sur LeJDD