Donald Trump prêt à tout : son chantage pour jouer dans un célèbre film

·1 min de lecture

Quand Donald Trump a une idée derrière la tête, il n'a pas peur de se lancer dans un rapport de force pour arriver à ses fins. Le monde en est aujourd'hui témoin. Alors que Joe Biden a été désigné comme le vainqueur de l'élection présidentielle américaine le samedi 7 novembre dernier, l'actuel locataire de la Maison Blanche refuse d'accepter sa défaite depuis une semaine. Et il semble prêt à tout pour rester au pouvoir. Mais ce n'est pas la première fois que l'époux de Melania Trump joue des coudes pour imposer sa volonté.

En 1992, rapportent nos confrères du Point, Donald Trump a intimidé le réalisateur Chris Columbus pour apparaître dans le célèbre film Maman, j'ai encore raté l'avion ! Aujourd'hui, la scène est culte : on y voit le jeune Kevin McCallister, interprété par Macaulay Culkin, demander son chemin à un Donald Trump dans les couloirs du Plaza Hôtel de New York, sans le reconnaître. Mais ce cameo n'était à l'origine pas prévu. Le milliardaire s'est en fait incrusté dans cette suite de Maman, j'ai raté l'avion, qui avait connu un succès énorme deux ans auparavant.

Chris Columbus a révélé les dessous de l'affaire dans une interview pour le site Insider, publiée le jeudi 12 novembre. A l'époque, l'équipe du film souhaite tourner à l'hôtel Plaza, pensant que ce sera simple : "Généralement, lorsque vous voulez tourner dans des décors réels à New York, vous payez une certaine somme et vous êtes autorisé à filmer dans le lieu en question". C'est sans compter sur Donald Trump, (...)

Lire la suite sur le site de GALA

PHOTOS - Mary de Danemark évoque sa mère décédée : « J’ai eu du mal à me rappeler son image »
Isabelle Balkany dévoile une nouvelle photo d'un Patrick Balkany épuisé…
Flashback - Ivanka Trump : cet acteur américain et ami d'Ashton Kutcher avec qui elle est sortie
Nicolas Bedos : ses confidences sur sa mère "enfermée dans l’appartement du fantôme de son mari"
Jean-Luc Mélenchon : « le plus grand fanfaron à gauche de la gauche »