Donald Trump pourrait vivre à Mar-a-Lago en tant qu'"employé"

·2 min de lecture

Une audience avait lieu mardi à Palm Beach pour déterminer si Donald Trump a le droit de vivre ou non à Mar-a-Lago. 

La «Maison-Blanche d'hiver» pourra-t-elle finalement devenir la demeure principale de Donald Trump ? C'est la question qui occupe le conseil municipal de Palm Beach, en Floride. Depuis la fin du mandat du milliardaire se pose la question de son installation à Mar-a-Lago, le club privé où il se rendait régulièrement durant sa présidence. Donald Trump se voit bien s'y installer à l'année, après avoir quitté New York en cours de mandat, mais certains voisins avaient fait valoir un contrat signé en 1993 stipulant que Mar-a-Lago ne pouvait être utilisé comme résidence principale : pour accepter que Mar-a-Lago perde son statut de lieu résidentiel et devienne un établissement lucratif, bénéficiant ainsi d'une fiscalité avantageuse, les voisins des lieux avaient fait changer le statut de la propriété acquise par le milliardaire en 1985. Compromettant son installation dans la résidence où il s'est rendu dès le 20 janvier, quelques heures avant que Joe Biden ne prête serment, et où son épouse Melania Trump a fait effectuer des travaux dès la fin de l'année dernière pour agrandir leur espace de vie.

Mais selon les arguments présentés par John Randolph et John Marion, les avocats qui défendent respectivement la ville et Donald Trump, la situation peut être facilement résolue : s'il est considéré comme un employé de Mar-a-Lago, l'ancien président peut y vivre à l'année, rapporte le «Palm Beach Daily News». Est considérée «employé» d'un lieu «toute personne travaillant généralement sur site pour l'établissement et inclut les propriétaires, associés, associés à responsabilité limitée» : «Cela lui permet d'y vivre en tant qu'employé ou membre. Il est maintenant le président du club de Mar-a-Lago. Il en était le président avant(...)


Lire la suite sur Paris Match