Ce que Donald Trump pourrait faire pour être réélu en 2020

Aux Etats-Unis, depuis la Seconde guerre mondiale, onze présidents se sont représentés. Huit ont été réélus. C’est donc plutôt de bon augure pour Donald Trump. Mais il n’est guère populaire : sa cote de popularité est très médiocre, les élections de mi-mandat ont révélé un net recul dans l’opinion publique et les élections de novembre n’ont guère été rassurantes pour les Républicains. L’Etat du Kentucky a d’ailleurs désormais une gouverneure démocrate, alors qu’il avait donné trente points d’avance aux Républicains en 2016. Pas 100% probant certes, car le candidat républicain était considéré par tous les analystes politiques comme exécrable, mais a minima préoccupant pour le président sortant...

Que faire ? Justement, l’économie du Kentucky souffrait. La Réserve fédérale (Fed) de Philadelphie produit des indicateurs économiques par Etat, et celui du Kentucky était dans le rouge. Et de bonnes conditions économiques semblent nécessaires à la réélection d’un président sortant. Bush I et Carter avaient vu le chômage monter durant les douze mois précédant l’élection et les Américains ne leur ont pas pardonné. Seul Eisenhower a été réélu après une hausse du chômage, mais il était incontestablement un héros.

>> A lire aussi - Emploi : “le vent pourrait être en train de tourner aux Etats-Unis !”

Donald Trump a donc intérêt à une amélioration de l’économie pour être réélu ! Il l’a probablement obtenue en signant une trêve avec la Chine. Peu importe au fond que les Etats-Unis aient cédé ou que les accords soient respectés. Ce qu’il fallait, c’était rassurer les entrepreneurs et les ménages. C’est chose faite.

Première conclusion, la Maison Blanche ne devrait pas brutaliser ses partenaires commerciaux avant les élections. Ou alors peu avant, pour montrer les dents et séduire l’électorat, mais sans impact sur l’économie à la date du vote.

>> A lire aussi - L’ombre d’une récession auto-infligée plane pour 2020

Mais une bonne conjoncture n’est pas suffisante. La légitimité contestée

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Tesla, les actions ont triplé en 8 mois, faut-il vendre ? : le conseil Bourse du jour
Pernod-Ricard coupe le robinet à la tauromachie
Votre ville est-elle bien gérée ? Ces soins dentaires qui ne vous coûtent plus rien, renégocier votre crédit immobilier vous fera économiser gros… Le flash éco du jour
Dans le Nord, ce patron offre des voyages aux salariés qui arrêtent de fumer
Le petit empire de Serge Blanco en liquidation judiciaire