Violences au Capitole : quinze personnes inculpées

Source AFP
·1 min de lecture
Donald Trump a indiqué qu'il ne serait pas présent à la cérémonie d'investiture de son successeur Joe Biden, le 20 janvier prochain.
Donald Trump a indiqué qu'il ne serait pas présent à la cérémonie d'investiture de son successeur Joe Biden, le 20 janvier prochain.

Après les violences survenues au Capitole, quinze personnes ont été inculpées, dont l'homme photographié dans le bureau de la cheffe démocrate Nancy Pelosi qui a été arrêté vendredi 8 janvier au matin, a annoncé le ministère de la Justice.

« Nous sommes en mesure d'annoncer quinze inculpations par la justice fédérale », a déclaré lors d'un point presse Ken Kohl, du bureau du procureur fédéral de Washington. Parmi les personnes poursuivies se trouvent un homme qui avait onze cocktails molotov hautement inflammables dans un véhicule garé près du Congrès, un autre qui a donné des coups de poing à un policier du Capitole en forçant le passage et un troisième entré avec une arme à feu chargée dans l'enceinte du Congrès.

Donald Trump n'assistera pas à l'investiture

De son côté, Donald Trump, qui a retrouvé l'usage de son compte Twitter, a annoncé vendredi qu'il n'assisterait pas à l'investiture de son successeur Joe Biden, comme le veut la tradition américaine. « À tous ceux qui ont demandé, je n'assisterai pas à la prestation de serment le 20 janvier », a-t-il écrit dans un tweet laconique. Donald Trump deviendra ainsi le premier président à refuser d'assister à la prestation de serment de son successeur depuis Andrew Johnson en 1869.

Joe Biden et Kamala Harris prêteront serment le 20 janvier à midi, respectivement comme président et vice-présidente des États-Unis. Le président américain élu s'est réjoui vendredi que Donald Trump ait décidé de ne pas assister cette [...] Lire la suite